admin-webmaster Pas de commentaire

MAPPH_20160502_0013_MAP_map-750x491L’année 2015 a été marquée par une multitude de chantiers stratégiques sur lesquels notre Fédération a travaillé au quotidien, et qu’il serait difficile d’évoquer aujourd’hui dans leurtotalité. Certains ouvrent la voie à un optimisme certain. D’autres, en revanche, de parleur spécificité et/ou complexité, ne peuvent satisfaire les multiples branches d’activités que compte les IMME et amènent avec eux, inévitablement, leurlot de résistance.

 

En effet, les intérêts des nombreuses filières du secteur peuvent parfois être différents, voire carrément divergents. Le rôle de notre Fédération est précisément d’être à l’écoute de l’ensemble des professionnels du secteur et de tenter de défendre au mieux leurs intérêts. Bien que parfois complexe, cette mission constitue une responsabilité qui nous incombe et qu’il nous appartient de gérer du mieux que nous pouvons. Je le disais à l’instant, beaucoup d’actions ont été menées par notre Fédération en 2015. Je vais en citer quelques-unes

Le 1er fait marquant : La signature d’une convention  entre Le MICIEN, l’Agence Nationale pour la Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise (ANPME) et la FIMME signée en juin 2015, pour définir les plans de développement stratégiques des écosystèmes du secteur des IMM tout en se basant sur l’analyse préliminaire (2013-2015), qui a permis d’identifier les écosystèmes à fort potentiel de développement et qui laisse présager, et tel notre espoir, d’un avenir plus serein pour notre secteur.

ag-industries-metallurgiques-mecaniques

5 écosystèmes ont été identifiés en 2015, 3 ont été signés en mai 2016, et 2 en cours de finalisation :

Ecosystèmes signés en 2016 :

  • Ecosystème valorisation des métaux
  • Ecosystème nouveaux métiers
  • Ecosystèmes Travail des Métaux

Ecosystèmes en cours de finalisation :

  • Ecosystème Ferroviaire
  • Ecosystème Industries Navales

Ce dossier sera d’ailleurs présentées dans le détail tout à l’heure par M. Cherkaoui, directeur Associé du cabinet Valyans

Le 2ème chantier de 2015 est : « Le PROJET MECA POUR LA PROMOTION DE L’ACIER DANS LE BATIMENT ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES »

industriel

Dans le cadre du projet « Maroc Construction Acier (MCA), plusieurs réunions se sont tenues avec le Ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique. Étaient présents lors de la 1ère réunion du lancement, le 4 mars 2015, M. Rebbah, Ministre de l’équipement et du transport et tous les départements concernés du MET. Ces multiples rencontres avec le MET étaient essentiellement consacrées à échanger autour de la promotion – voire la vulgarisation – de l’utilisation de l’acier dans les ouvrages de construction de bâtiments et des travaux publics, ainsi qu’à l’identification des moyens à mettre en place pour accompagner ledit projet.

Une 1ère plénière organisée par notre fédération en collaboration avec CONSTRUIRACIER en France, le 16 juin 2015, pour le lancement de ce projet, a connu l’adhésion de plusieurs industriels, entreprises liées à l’industrie, écoles d’architectures et centre d’étude. D’ailleurs, « Maroc Construction Acier » a été créée le 01 juin 2016.

Le 3ème dossier important que j’aborderai aujourd’hui concerne l’évolution du dossier Maghreb steel : plusieurs réunions avec l’équipe dirigeante de Maghreb Steel se sont tenues en 2014 et ont continué en 2015. Elles ont porté essentiellement sur les problématiques phares vécues par les industriels de la Fédération, lesquelles sont directement liées à l’impact des mesures de défense commerciale relatives aux tôles d’acier sur les filières en aval (sauvegarde pour produits froids et antidumping pour produits chauds).

holcim-maroc

Ces séances de travail avaient également pour objectif de se pencher sur l’instauration d’un nouveau modèle de partenariat qui se voudrait « gagnant gagnant » et durable entre Maghreb Steel et les entreprises du secteur, combinant proximité, qualité, réactivité, engagement et crédibilité.

Il n’en demeure pas moins qu’en dépit de l’optimisme et la bonne volonté affichés, plusieurs industriels (utilisateurs d’acier – transformateurs et importateurs) estiment que le bouclier de protection commerciale a mis à mal tout le secteur, puisqu’il a bénéficié à une entreprise, au détriment d’autres branches d’activité. Face à cette situation, l’urgence de trouver des solutions rapides pour ces entreprises, dont la compétitivité est actuellement fortement compromise et pour lesquelles il est périlleux d’attendre une mise à niveau de Maghreb Steel est, plus que jamais, à l’ordre du jour.

C’est dans ce cadre précisément que la FIMME met à jour régulièrement et complète la liste déjà existante des doléances recueillies des opérateurs des nombreuses filières que compte le secteur métallurgique, et tient aussi des réunions avec plusieurs organismes tels le MICIENT, l’ADII et le DCE.

• Réunion MICIEN / FIMME

La FIMME a tenu plusieurs réunions avec le Ministère de tutelle, en présence de Monsieur le Ministre, pour débattre des problématiques urgentes rencontrées suite à la mise en place des mesures de sauvegardes et antidumping, à savoir : • Prix de référence : nous avons demandé la suppression des prix de références et le remboursement du crédit TVA • Analyses à l’importation des aciers plats importés (nous avons demandé la suppression de l’analyse à l’importation des aciers plats). Plusieurs d’autres doléances ont été discutés avec le MICIEN, en présence des industriels du secteur et qui seront approfondit courant 2016.

Réunion MICIEN / FIMME / DCE

Les représentants de la FIMME ont tenu plusieurs réunions avec le Chef de la Division de la Défense Commerciale, M. MAGHRAOUI, courant 2015 et le 1er semestre 2016, afin de discuter et répartir le contingent octroyé au secteur pour l’importation sans droits additionnels des tôles laminées à froid, galvanisées, revêtues et prélaquées sous la mesure de sauvegarde.

Réunion FIMME / ADII

Nous avons aussi rencontré M.Zouhair CHORFI, Directeur Général de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects, afin de débattre des problèmes rencontrés par les métallurgistes, et échanger sur les possibles solutions, à court, moyen et long termes concernant les prix de références appliqués sur la tôles laminés à froid et à chaud et avons obtenu une baisse significative de ces prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.